La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 25 Nov - 21:56

                                              KAREN ARMSTRONG


ISLAM A Short History
Page 178/179
LA VOIE D EXPEDITION
À la veille du deuxième millénaire chrétien, les croisés ont massacré environ trente mille Juifs et Musulmans dans Jérusalem, en transformant la ville sainte Islamique en cimitiéres puantes. Depuis au moins cinq mois les vallées et les fossés autour de la ville ont été remplis des corps putréfiés, qui étaient trop nombreux pour le petit nombre de Croisés qui est resté derrière après l'expédition ranger et une odeur fétide a plané sur Jérusalem, où les trois religions de Abraham avait été capable de coexister dans l'harmonie relative sous Règne islamique depuis presque cinq cents ansC'était Musulmans la première épreuve de Musulman de l'Ouest chrétien, comme il s'est tiré de l'âge sombre qui était descendu après l'effondrement de l'Empire romain au cinquième siècle et a lutté contre sa voie en arrière sur la scène internationale. Les Musulmans ont souffert des Croisés, mais n'ont pas duré incommodés par leur présence. Dans 1187 Saladin était capable de recapturer Jérusalem pour L'Islam et bien que les Croisés aient tenu dans le Proche-Orient pour un autre siècle, ils ont semblé un épisode passager peu important dans la longue histoire Islamique de la région.
DOWNLOAD

http://uploaded.net/file/hhldub71

Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 25 Nov - 22:00

Gustave Le Bon (1884) 
La civilisation des Arabes


page 607
Les Arabes réussirent en quelques siècles à transformer matériellement et intellectuellement l'Espagne, et à la placer à la tête de toutes les nations de l'Europe. Mais la transformation ne fut pas seulement matérielle et intellectuelle, elle fut également morale. Ils apprirent, ou au moins essayèrent d'apprendre aux peuples chrétiens, la plus précieuse des qualités humaines : la tolérance. Leur douceur à l'égard de la population conquise était telle qu'ils avaient permis à ses évêques de tenir des conciles : ceux de Séville en 782 et de Cordoue en 852 peuvent être cités comme exemples. Les nombreuses églises chrétiennes construites sous la domination arabe sont également des preuves du respect avec lequel ils traitaient les cultes placés sous leur loi.

Beaucoup de chrétiens s'étaient convertis à l'islamisme, mais ils n'avaient que bien peu d'intérêts à le faire, car les chrétiens vivant sous la domination arabe et nommés pour cette raison Mozarabes étaient traités, de même du reste que les juifs, sur le même pied que les musulmans, et pouvaient comme eux aspirer à toutes les charges de l'État. L'Espagne arabe étant le seul pays de l'Europe où les juifs étaient protégés, ces derniers avaient fini par y devenir très nombreux.
À leur grande tolérance, les Arabes d'Espagne joignaient des mœurs très chevaraleesques. Ces lois de la chevalerie : respecter les faibles, être généreux envers les vaincus,
tenir religieusement sa parole, etc., que les nations chrétiennes adoptèrent plus tard, et qui finirent par exercer sur les âmes une action plus puissante que celles de la religion même, furent introduites par eux en Europe.

page 613
À leur grande tolérance, les Arabes d'Espagne joignaient des mœurs très cheva* leresques. Ces lois de la chevalerie : respecter les faibles, être généreux envers les vaincus,tenir religieusement sa parole, etc., que les nations chrétiennes adoptèrent plus tard, et qui finirent par exercer sur les âmes une action plus puissante que celles de la religion même, furent introduites par eux en Europe.

Page 614
Leur supériorité morale a été reconnue par les rares auteurs qui ont étudié leur histoire. Voici comment s'exprime à cet égard un des savants les plus compétents en cette matière : « Sous le point de vue moral, scientifique, industriel, dit M. Sédillotles Arabes étaient bien supérieurs aux chrétiens : leur caractère, leurs mœurs avaient quelque chose de généreux, de dévoué, de charitable, qu'on eût vainement cherché ailleurs. On trouvait chez eux ce sentiment de la dignité humaine qui les avait toujours distingués, et dont l'abus devait produire la funeste manie des duels.
« Les rois de Castille et de Navarre avaient tellement confiance dans la loyauté et l'hospitalité arabes, que plusieurs d'entre eux n'hésitèrent pas à se rendre à Cordoue pour consulter les médecins si renommés de cette ville. Le plus pauvre des musulmans tenait autant à conserver intact l'honneur de sa famille que le cheik le plus orgueilleux. 
tolérance chrétienne
Page 593-594

Ferdinand avait accordé par traité aux Arabes le libre exercice de leur culte et de leur langue ; mais dès 1499 s'ouvrit l'ère de ces persécutions qui devaient se terminer au bout d'un siècle par leur expulsion. On commença par les baptiser de force ; puis, sous le prétexte qu'ils étaient alors chrétiens, on les livra à la sainte inquisition qui en brûla le plus qu'elle put. L'opération marchant avec lenteur, en raison de la difficulté de brûler plusieurs millions d'individus, on tint conseil sur la
façon de purger le sol de l'élément étranger. Le cardinal-archevêque de Tolède, inquisiteur général du royaume, homme d'une grande piété,proposa de passer au fil de l'épée tous les Arabes non convertis, y compris les femmes et les enfants. Le dominicain Bleda fut plus radical encore. Considérant avec raison qu'on ne pouvait savoir si tous les convertis étaient bien chrétiens du fond du cœur, et observant justement qu'il serait d'ailleurs facile à Dieu de distinguer dans l'autre monde ceux qui méritaient l'enfer de ceux qui ne le méritaient pas, le saint homme proposa de couper le cou à tous les Arabes, sans aucune exception. Bien que cette mesure eût été appuyée avec énergie par le clergé espagnol, le gouvernement pensa que les victimes ne se prêteraient peut-être pas faci* lement à la subir et se borna, en 1610, à décréter l'expulsion des Arabes. On eut soin du reste de s'arranger de façon à ce que la plupart fussent massacrés pendant l'émigra* tion. L'excellent moine Bléda, dont je parlais plus haut, assure avec satisfaction

Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 25 Nov - 22:00

wikipedia 
 l europe entéére est en anarche totale ou le fort mangea le faible , et les europééns ou plutot des entités étaient en guerre entre eux ..et est apparu en scéne les Les Wisigoths qui sont traités par l église catholique des hérétique car ils adoptent la conviction arianisme : jésus est CREE par DIEU-ces wisgoths étaient entré en guerres sanglantes avec les romains et les mercenaires déglises catholiques ( les francs) a travers l europoe et étaient installés en fin en ESPAGNE et vivaient en harmonie avec les juifs les musulmans ..lorsque une roi le roi Récarède (en espagnol : Recaredo) choisit de se convertir publiquement en catholisme ( en complot avec l église catholique).des gens fiédeles a l arainsime ont entré en conflit avec les partisans de récarède et lé glise catholique et enfin ils étaient réprimés sous la force de l épée de l églisé..s est ensuivi la torture et conversion par la force de minorité musulmane et juive ainsi que les ariens whisgoths restés fidéles ..ces juifs qui étaient D ORIGINE MAROCAINES = DES BERBERES , aussi les musulmans només des des moriscos (musulmans convertis) étaient des juifs et bérbéres convertis SA FAIT DES SIECLES en islam étaient soumis a la torture expulsion massacre par les catholiques et les francs ..et bien sur les musulmans du maroc ne vont pas restés bras croisés devant cette injustice contré ses fréres d ou la conquéte d espagne ..notez bien :694 : Grandes persécutions contre les Juifs du Sud de la péninsule, jugés complices des musulmans d'Afrique du Nord. 
Événements 
9 novembre : Le XVIIe concile de Tolède, à l'instigation du roi Égica qui accuse les Juifs de conspirer avec les Musulmans, décrète l'asservissement de tous les Juifs espagnols et la confiscation de leurs biens. Il est difficile de savoir l'impact que peut avoir l'application de ces mesures (peu de sources) mais cela peut expliquer le fait que les Juifs accueillent les Musulmans en libérateurs(en 711.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/694

Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 25 Nov - 22:01

LA CIVILISATION DES ARABES  GUSTAVE LE BON


Page 120-122
Lorsque nous étudierons les conquêtes des Arabes, et tâcherons de mettre en relief les causes qui ont détermine leur succès, nous verrons que la force ne fut pour rien dans la propagation du Coran, car les Arabes laissèrent toujours les vaincus libres de conserver leur religion 1. Si des peuples chrétiens se convertirent à la religion de leurs vainqueurs et finirent par adopter leur langue, ce fut surtout parce que ces nouveaux conquérants se montrèrent plus équitables pour eux que ne l'avaient été leurs anciens maîtres, et parce que leur religion était d'une plus grande simplicité que celle qu'on leur avait enseignée jusqu'alors. S'il est un fait bien prouve par l'histoire, c'est qu'une religion ne s'impose jamais par la force. Lorsque les Arabes d'Espagne ont été vaincus par les chrétiens, ils ont préféré se laisser tuer et expulser jusqu'au dernier plutôt que de changer de culte.

Loin donc d'avoir été imposé par la force, le Coran ne s'est répandu que par la persuasion. Il est évident d'ailleurs que la persuasion seule pouvait amener les peuples qui ont vaincu plus tard les Arabes, comme les Turcs et les Mongols, à l'adopter.
Dans l'Inde, où les Arabes n'ont fait en réalité que passer, le Coran s'est tellement répandu qu'il compte aujourd'hui plus de cinquante millions de sectateurs. Leur nombre s'élève chaque jour ; et, bien que les Anglais soient aujourd'hui les souverains du pays, bien qu'ils y entretiennent une véritable armée de missionnaires destinés à convertir au christianisme les mahométans, on ne connaît pas un seul exemple authentique de conversion ayant couronné leurs efforts.
La diffusion du Coran en Chine n'a pas été moins considérable. Nous verrons dans un autre chapitre combien la propagande de l'islamisme y a été rapide. Bien que les Arabes n'aient jamais conquis la moindre parcelle du Céleste Empire les mahométans y forment aujourd'hui une population de plus de vingt millions d'individus.

à ceux qui ne voulaient pas la recevoir de rester attachés aux principes de leur culte. (Robertson,Histoire de Charles-Quint.).Le Coran, qui commande de combattre la religion avec l'épée, est tolérant pour les religieuxIl a exempté de l'impôt les patriarches, les moines et leurs serviteursMuhamud-sws- défendit spécialement à ses lieutenants de tuer les moines, parce que ce sont des hommes de prière. Quand Omar s'empara de Jérusalem, il ne fit aucun mai aux chrétiens. Quand les croisés se rendirent maîtres de la ville sainte, ils massacrèrent sans pitié les musulmans et brûlèrent les juifs. (Michaud, Histoire des Croisades.)

Il est triste pour les nations chrétiennes que la tolérance religieuse, qui est la grande loi decharité de peuple à peuple, leur ait été enseignée par les musulmans. C'est un acte de religion que de respecter la croyance d'autrui et de ne pas employer la violence pour imposer une croyance.(L'abbé Michou, Voyage religieux en Orient.)
Le reproche de fatalisme fait à la religion du prophète n'est pas plus sérieux que ceux auxquels nous avons répondu. Il n'y a rien, dans les citations relatives au fatalisme que j'ai extraites du Coran, qu'on ne trouve dans les autres livres religieux,la Bible, par exemple. Des théologiens, des philosophes, et notamment Luther, reconnaissent que le cours des choses est invariable. « Contre le libre arbitre militent tous les témoignages de l'Écrire, écrit le puissant fondateur de la réforme. Ces témoignages sont innombrables ; bien plus, ils sont l'Écriture tout entière. »La fatalité remplit les livres religieux de tous les peuples. Les anciens l'appelaient destin et l'avaient place au sommet des choses comme une puissance absolue à
laquelle devaient obéir les dieux et les hommes. Les événements tracés par lui devaient toujours s'accomplir. (Oedipe essaie en vain de conjurer l'oracle qui lui a dit qu'il tuerait son père et épouserait sa mère. Il ne peut échapper à la fatalité inexorable.Muhamud-sws- ne s'est donc pas montré plus fataliste que les fondateurs des cultes qui l'avaient précédé. J'ajouterai qu'il ne s'est pas montré plus fataliste que les savants modernes qui admettent avec Laplace, suivant une idée déjà émise par Leibnitz,« qu'une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée, et la situation respective des êtres qui la composent, si d'ailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à l'analyse, embrasserait dans lamême formule les mouvements des plus grands corps de l'univers et ceux du plus léger atome. Rien ne serait incertain pour elle, et l'avenir, comme le passé, serait présent à ses yeux. »


Dernière édition par Ismael-Y le Mar 1 Déc - 8:29, édité 1 fois

Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 1 Déc - 8:19

Secrets d'Histoire N°3 du 31 octobre 2014




Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Ismael-Y le Mar 1 Déc - 8:27

Readings in Western Religious Thought: The Middle Ages through the Reformation
Par Dr. Patrick V. Reid



Les Juifs avaient vécu en Espagne depuis les époques romaines, , mais ils avaient subi la persécution sous sous la régne des chrétiens Visigothic aux septièmes et premiers de huitième siècles. Avec la conquête musulmane de l'Espagne en 711 A.C., les communautés juives avaient de nouvelles occasions pour la liberté religieuse et la créativité culturelle. Leurs souverains musulmans leur ont permis d'observer leur foi et leur ont donné un rôle essentiel dans ce qui était la culture la plus sophistiquée et et la plus instruite en Europe pendant la période de 800-1100 A-C.
Comme le centre de pouvoir musulman a gravité vers la dynastie d'Ummayad de Cordoba,
L'araméen, la langue du Talmud, était indigéne à Babylon, mais en Espagne, où les Juifs ont parlé arabe, c'était une langue étrangère. Par le dixième siècle la communauté espagnoleavait assumé un endroit commandant dans la vie intérieure de Juifs mondiaux.


L'apparition d'écoles philosophiques musulmanes a encouragé aussi la vie intellectuelle et savante juive. Particulièrement, la traduction et les commentaires sur les travaux philosophiques d'Aristotle ont soulevé les questions importantes de la façon comment concilier la raison et la révélation, liberté humaine et connaissance préalable divine, et la doctrine scripturale de la création avec le concept d'Aristote d'un monde éternel.
Rabbin Judah HaLevi (1085-1142 A C.) est né a Toledo, l'Espagne, à la fin de cette période, juste au moment où les chrétiens commençaient la Reconquista de l'Espagne. Comme Maimonides, être était la sorte de génie universel que l'Europe chrétienne ne produirait pas jusqu'au temps de la Renaissance en Italie aux quatorzièmes et quinzièmes siècles. Pas seulement il était un rabbin avec une connaissance consciencieuse des Saintes Écritures et du Talmud, mais il était aussi un médecin et le plus grand poète juif du moyen Âge.
A Concise History of the Jewish People
Par Naomi E. Pasachoff,Robert J. Littman

page 126

En 755 la dynastie d'Umayyad a été fondée par Abd al-Rahman. Il a fait deCordoba son capital. Sous les Umayyades l'Espagne a prospéré, aussi bien que ses Juifs. Les géographes arabes sont venus pour appeler Granada, Lucena et villes juives Tarragona.. Le centre de la culture juive et musulmane était à Cordoue, le capital politique. Les juifs sont devenus influents dans les domaines de la médecine, le commerce,
et dans une certaine mesure agriculture. A
u 10ème siècle un Juif, Hasdai ibn Shaprut, est devenu le chef de douane et de commerce et et était très influent avec le califat Sous son patronage ayeshivah développé à Cordoba et étude de théologie hébreu , la religion et la philologie a prospéré. Le développement de Cordoba comme un centre religieux, qui s'est produit quand les grandes académies en Babylone étaient en déclin, a signifié que la communauté juive a non seulement développé l'indépendance religieuse de Babylone, mais a également commencé à être le centre de la vie et de la théologie juives.

PS/ A VOR
http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0020_0_20188.html
Haut

Ismael-Y
Admin

Messages : 1535
Date d'inscription : 23/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://religionislam.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La paix mondiale ne se trouvera que sous règne des Musulmans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum